Le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec – Stephen Harper

Ce texte signé par le premier ministre du Canada en 2007 est tiré du site du gouvernement fédéral pour le 400e de la ville de Québec. On y remarque deux affirmations jamais vues avant de la part des autorités anglo-fédérales (en gras). Ces affirmations seront reprises à différentes occasions durant l’été 2008 par le PM ainsi que par la Gouverneure Générale du Canada afin (nous croyons) de récupérer la fête de Québec.

Voyez aussi la discussion à ce sujet.

~+~

Le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec

Stephen Harper, premier ministre du Canada Le 9 juillet 2007

Stephen Harper, premier ministre du Canada

On dit chez nous que chaque être doit avoir deux villes dans son cœur, la sienne et Québec. Le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec, que nous célèbrerons en 2008, rappelle que la langue française est la langue fondatrice du Canada. La survivance du français en terre d’Amérique du Nord depuis quatre siècles n’est pas un accident de l’histoire. On parle encore français au Canada aujourd’hui à cause du courage, de la ténacité et de la créativité des générations de francophones qui ont enraciné et nourri dans le nouveau monde des valeurs et des espoirs venus de l’ancien continent.

Dès 1609, juste un an après la fondation de Québec, l’écrivain français Marc Lescarbot constatait que, et je cite:« Nous devrons aller en Canada, que des gens avides de grande entreprise, désireux d’obtenir un renom honorable par des actions extraordinairement belles et de difficile exécution. » À travers les âges, sur tous les continents, des communautés d’hommes et de femmes ont réalisé en français des actions extraordinairement belles et de difficile exécution. C’est notre héritage commun et une source de fierté. Cela doit aussi devenir une richesse partagée et un motif d’espoir.

En 2008 nous aurons la joie de vous accueillir dans la ville de Québec à l’occasion de son 400e anniversaire. Rares sont les villes nord-américaines qui peuvent célébrer un tel passé. C’est une date historique pour le Canada tout entier. C’est à partir de cette date que nous avons véritablement commencé à devenir ce que nous sommes aujourd’hui, car la fondation de Québec marque aussi la fondation de l’état canadien.

De Terre-Neuve-et-Labrador jusqu’à la Colombie-Britannique, les Canadiennes et les Canadiens célèbreront cette grande fête et nous espérons que vous vous joindrez à nous.

On dit chez nous que chaque être doit avoir deux villes dans son cœur, la sienne et Québec.

~~~~~~~~~~+~~~~~~~~~~

Page précédentePage suivante