La propagande du fédéral ; Trudeau et Goebbels

Pierre Elliott Trudeau a énoncé sa recette dans Le fédéralisme et la société canadienne-française en 1967 :

« Un des moyens de contrebalancer l’attrait du séparatisme, c’est d’employer un temps, une énergie et des sommes énormes au service du nationalisme fédéral. Il s’agit de créer de la réalité nationale une image si attrayante qu’elle rende celle du groupe séparatiste peu intéressante par comparaison. Il faut affecter une part des ressources à des choses comme le drapeau, l’hymne national, l’éducation, les conseils des arts, les sociétés de diffusion radiophonique et de télévision, les offices du film. »

On peut mettre en parallèle ce que Trudeau prêchait et les déclarations triomphales de Joseph Goebbels, ministre de la Propagande d’Adolf Hitler, au lendemain des élections de 1933, qui avaient porté les nazis au pouvoir en Allemagne. :

« Maintenant, ce sera facile de mener le combat, car nous pourrons recourir à toutes les ressources de l’État. La radio, la presse sont à notre disposition. Nous allons organiser un chef-d’œuvre de propagande. Et, cette fois, l’argent ne manquera pas ».

Source : Vigile – Au commencement était Trudeau

On ne peut pas fonder une nation sur une identité vide de sens

«« J’ai lu récemment un témoignage, et j’en ai lu et entendu bien d’autres similaires depuis les années.  Similaire à ce que je constate moi-même tous les jours dans les couloirs de mon école.  Quand je dis à mes élèves qu’ils sont des «Québécois», ceux qui ne sont pas «pures laines» protestent avec vigueur.  Non, non!  Ils sont autres: Mexicaine, Chinois, Algérienne, Indien… Puis ils sont Canadiens.
Mais «Québécois», ce n’est que pour les franco-catholiques «de souche».  (Et ces derniers n’en sont même pas vraiment fiers.  On les soupçonnerait de rêver secrètement d’être autre pour avoir une identité plus forte.) »»

Source : 2014: Début de la contre-Révolution tranquille https://sociologueerrant.wordpress.com/2014/04/09/2014-debut-de-la-contre-revolution-tranquille/comment-page-1/#comment-19

Évidemment.

On ne peut pas fonder une nation sur une identité vide de sens qui se renie elle-même. Le Québec est le canada, le Canada est le Québec et nous sommes les seuls vrais Canadiens depuis plus de quatre siècles. C’est le fondement même de notre existence.

What anglos have brought to Acadiens, Métis, Canadiens and the Natives

What anglos have brought to Acadiens, Métis, Canadiens and Natives :

– Deportation of the Acadiens, killing two thirds of them in the process.

– Massacres of the Natives and Métis, parking of the survivors in concentration camps (reserves) for more than two centuries, until today and forever ongoing.

– Internment of several generations of Natives children in forced assimilation institutions were they were beaten and abused into speaking English and were as much as 50% of them died or « disappeared ».

– Each and every peace treaty between the Natives and anglos broken.

– Natives starved to death for « medical experimentations » : Genocide.

– Imposed federation of all territories and provinces under one centralized power.

– Anti-French apartheid all over non-Québec Canada to eradicate French speaking majority populations (the real Canadiens)

– Real Canadians (the French speaking ones) forced into the status of « white ne88ers » – their main living condition indicators under anglo-imperialist domination equal or worse than those of the blacks in USA -.

– Two thirds of the real Canadiens forced into permanent exile in order to survive while the federal government was heavily sponsoring replacement immigration from Western Europe.  There are two times more descendants of New-France era Canada population in the USA than there are in Canada now.

– Imposed charter of rights and constitutions designed  to make it impossible for the real Canadiens to legally protect their language and their culture.

– State terrorism to fake separatist violence (FLQ) ; federal police putting bombs in Montréal, false communiqués, War measure act, anglo-army occupation, hundreds of people jailed without charge against them, etc. All that to fight the peaceful and democratic Québec independence movement.

– Criminal activities against Québec regulations to win the referendum votes on Québec sovereignty.

– Instrumentalization of the ethnics, obligation for immigrants to move to Québec to get citizenship, threat of losing it if they voted YES to Québec sovereignty (Parizeau was right !)

– Corruption, bribery, acquaintance with organized crime.

– Permanent anti-Québec, anti-Québécois and anti-French propaganda in most all anglo medias all across the country.

– Etc.

In short : Three centuries of continuous ethnic cleansing against whoever was in Canada before the anglos.

Pourquoi Canada Libre ?

Pourquoi Canada Libre ?

– Parce que les mots définissent les idées.  Si le sens de ce que nous sommes et de ce que nous faisons ne se formule pas en quelques mots clairs et essentiels alors on se perd dans les détails et la confusion.

– Parce que notre marche vers la souveraineté n’est pas celle d’une séparation ni de la création d’un pays et d’un peuple nouveaux mais bien la libération de l’occupation étrangère que nous subissons depuis 260 ans.  Nous appeler Québécois ne reflète pas cette réalité.  On ne parlait de peuple Québécois avant les années 1960 et nous étions pourtant là tout entier.  Parler du Canada et nous appeler Canadiens correspond parfaitement au fait que nous sommes ici depuis plus de 400 ans et que nous y sommes tout-à-fait chez-nous.

– Parce que, bien qu’à première vue notre marche vers la souveraineté signifie séparer le Québec du Canada, historiquement c’est libérer le Canada du « Dominion of British North America ». Contrairement à sécession ou séparation, libération rend le sens parfaitement légitime et justifié de notre démarche.

– Parce que c’est contrer l’usurpation de notre identité par l’occupant qui a pris notre nom pour mieux nous faire disparaître, car ce qui n’a pas de nom n’existe pas.  Nous nous sommes trouvé un autre nom, mais nous sommes alors amputés de nos racines profondes ainsi que de plus de 400 ans d’héritage. Et notre légitimité n’est alors plus l’évidence.  De plus, l’occupant n’a pas seulement prit notre nom mais nos symboles identitaires que sont le Ô Canada, le Castor, l’Orignal et la Feuille d’Érable.  Ce sont des gestes réfléchis et délibérés de sa part pour nous enlever les moyens d’exister idéologiquement et de nous affirmer en tant que peuple et nation distincts.

– Parce que non seulement l’occupant se fait maintenant passer pour l’habitant naturel  du Canada aux yeux du monde entier, mais, à cause de nous, il arrive aussi à faire passer notre peuple pour étrangers dans notre propre patrie et à faire passer notre marche vers la souveraineté comme une « menace de détruire le Canada ».  Nous, les vrais Canadiens, sommes perçus en tant qu’usurpateurs alors que c’est nous qui subissons l’usurpation.

– Parce que le Canada Libre met en évidence le vol de notre nom et de notre identité ainsi que l’occupation de notre territoire par des étrangers et l’éradication de notre peuple, il détruit la fondation idéologique et morale de l’occupant tout en mettant en évidence la fondation juste de notre projet d’indépendance nationale.

– Parce que le Canada Libre enlève à nos ennemies  le pouvoir de nous définir et nous offre bien mieux que devoir défendre notre peuple sans son identité ni son sens, .. sans armes, quoi.

Tout cela se résume dans ces deux mots.

Voilà pourquoi.