Nos voisins anglophones

Cela semble être un anachronisme que les occupants anglais du Canada aient choisi de s’appeler Canadians. C’est comme si les occupants Allemands dans Paris en 1942 s’eurent appelés Français.

De plus, puisque que nous revendiquons l’usage du terme Canadien pour ne désigner que les descendants du Canada Français ainsi que ceux qui se sont joints à eux, alors nous avons besoin d’un autre nom pour nos voisins anglophones.

Ils ne sont pas Anglais (ceux-là vivent en Angleterre) et ils ne sont pas Canadiens (c’est nous). Les options les plus intéressantes peuvent être Britanniens ou Boréaliens (de Wikipédia, Confédération canadienne : Ils auraient pu créer le Dominion de Borealia (de Nord en latin), par analogie avec l’appellation de l’Australie (de Sud en latin)).

Cependant, nous préférons nous abstenir de faire un choix puisque cette tâche est la leur. Nous appellerons donc ces gens « anglos »; c’est un terme neutre, près de la réalité et qui se montre bien comme étant temporaire.

Nous espérons qu’un jour ils s’attribueront fièrement un titre qui soit eux.

~~~~~~~~~~+~~~~~~~~~~

Page précédentePage suivante

Publicités