Guerre contre l’indépedance

Inclus dans FLQ, GRC et terrorisme d’état

Vidéo de la Guerre secrète contre l’indépendance du Québec

Le Canada n’est pas une démocratie

Par AmériQuébec, dimanche 17 septembre 2006

Ce documentaire, d’une durée de 45 minutes, vaut la peine d’être écouté afin d’éclaircir l’histoire et ces quelques méthodes plutôt sombres dont le fédéral est une fois de plus impliqué.

Voici un documentaire qui vous aidera probablement à comprendre ce qui s’est produit à l’époque du FLQ et de la hausse du séparatisme au Québec dans les années 1970.

Entre autres, ce documentaire explique comment la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) a engagé Carole Devault qui a infiltré et espionné le Front de libération du Québec (FLQ) afin de soutirer de l’information et de provoquer la population en initiant des conflits terroristes sous le nom du FLQ.

On traite aussi de l’Opération Ham, c’est-à-dire l’opération d’espionnage de la GRC qui menait au vol de la liste des membres du Parti Québécois.

Une partie du documentaire est aussi consacrée aux événements suivant la loi sur les mesures de guerre alors que Montréal se retrouva occupée par l’armée canadienne.

Plein d’autres informations pertinentes à propos du rôle du fédéral dans ses décisions envers la GRC. On apprend que la GRC avait carte blanche quant aux techniques qu’elle peut utiliser pour miner la crédibilité du mouvement indépendantiste au Québec à l’époque.

On peut remarquer que toutes les tactiques issues sous le gouvernement de Pierre Elliott Trudeau furent complètement déloyales. Il faut le faire, voler la liste complète d’un parti politique souverainiste!

Ce documentaire, d’une durée de 45 minutes, vaut la peine d’être écouté afin d’éclaircir l’histoire et ces quelques méthodes plutôt sombres dont le fédéral est une fois de plus impliqué.

guerre indépendance I
Guerre contre l’indépendance – I de III

guerre indépendance II
Guerre contre l’indépendance – II de III

guerre indépendance III
Guerre contre l’indépendance – III de III

Voir aussi: Le documentaire Point de Rupture traitant du référendum de 1995 ainsi que Le Temps des bouffons de Pierre Falardeau

~~+~~

Carole Devault, traitresse de l’indépendance du Québec

Lorsque la GRC pose des bombes au nom du FLQ

Par AmériQuébec, vendredi 1 octobre 2010

carole-devault

Entre 1963 et 1974, la GRC a mené une lutte implacable contre le mouvement indépendantiste au Québec. Manipulations, provocations, cambriolages, incendies criminels, conspirations, voilà quelques-uns des méfaits les plus célèbres de la GRC durant cette guerre secrète.

Il vient un moment où il faut ressortir de nos archives certains documentaires qui permettent de présenter certains éléments de l’histoire du Québec sous un autre jour. C’est le cas avec “La guerre secrète contre l’indépendance du Québec”.

Il y a environ 4 ans, je vous présentais ce documentaire qui expliquait comment la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) avait engagé Carole Devault, qui a infiltré et espionné le Front de libération du Québec (FLQ) afin de soutirer de l’information et de provoquer la population en initiant des conflits terroristes sous le nom du FLQ.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s